Pie que tout N°30

INTERMITTENTS, INRAP EN COLERE….

SOUTIEN AUX INTERMITTENTS DU SPECTACLE

Pie que tout N°30

Les incidences du protocole

La mise en oeuvre de ce protocole a généré l’exclusion
de dizaines de milliers d’allocataires parmi les plus précaires,
une course aux cachets accrue pour nombre d’intermittents
souvent contraints d’accepter des cachets et des conditions
de travail au rabais et d’importantes inégalités de traitement
puisque les intermittents les mieux payés et les plus
régulièrement employés ont vu leurs indemnités augmenter
(assez souvent au moins du simple au double).

D’autre part,
c’est par dizaines de milliers que l’on compte les bénéficiaires
qui sont confrontés à des dysfonctionnements et à des blocages
dans le traitement de leurs dossiers. (…)

L’INRAP et l’archéologie préventive

A plusieurs reprises Renaud Donnedieu de
Vabres a déclaré qu’il refuserait toute baisse des
moyens financiers nécessaires pour mener à bien
les diagnostics archéologiques. En réalité, l’INRAP
est confrontée à un manque de moyens financiers et
humains qui rend la situation très préoccupante.
Pour leur part, les personnels des SRA subissent de
fortes pressions pour qu’ils limitent leurs prescriptions
de manière drastique.

Le but du Ministère et de
la direction de l’INRAP est ainsi de mettre en place
une régulation du système qui passe par une adaptation
du taux de prescription aux moyens financiers
disponibles pour les diagnostics.

Quant à la réalisation
des fouilles archéologiques, elle dépendra des
contraintes économiques des aménageurs. (…)

Courageux mais pas téméraire

Comme vous le savez,
Renaud Donnedieu de Vabres devait effectuer, le 13 avril, une
visite en Picardie et procéder à la remise des insignes de
Chevalier des arts et des lettres à Claude Jean.

Des dizaines
d’invitations ont donc été envoyés, un buffet commandé, une
partie du personnel mobilisé pour cet “évènement”. Ce qui,
en ces temps de restrictions budgétaires n’est pas une petite
dépense.

Au dernier moment, RDV s’est brusquement rappelé qu’une
réunion interministérielle sur l’Europe avait lieu le même jour
et s’est décommandé. (…)

La DRAC en état de siège

30.jpgDès mercredi soir, à
17h30, prétextant la présence
d’une poignée d’intermittents
du spectacle
venus rencontrés Claude
Jean, le directeur-adjoint
a pris les mesures d’urgence
qui, manifestement,
s’imposaient :
demander à une partie du
personnel encore au boulot, d’évacuer leur bureau et de
quitter immédiatement les lieux.

Et ce, sans fournir la
moindre explication. Cette ” consigne ” a été refusée
par ceux qui estimaient ne pas à devoir quitter leur
bureau.

Le lendemain, dans la crainte d’une ” manifestation
” des intermittents, les accès à la DRAC ont été
fermés, les entrées filtrées par un vigile, une communication
par talkie-walkie mise en place !!! (…)

Le CPE est mort

Deux mois de mobilisation unitaire des
jeunes, des salariés et de leurs organisations ont donc été nécessaires pour faire reculer le gouvernement.

Alors
que le CPE avait été passé en force au Parlement et qu’il
constituait un élément central dans le démantèlement du
Code du travail, les mobilisations massives et la détermination
des manifestants, des grévistes et surtout de la
jeunesse ont permis une victoire de toutes celles et de
tous ceux qui veulent que la précarité, la flexibilité et les
attaques contre les droits des salarié(e)s cessent. (…)