Marchons partout pour les libertés et contre l’arbitraire ce samedi 16 janvier

Communiqué du collectif #StopLoiSecuriteGlobale

La coordination #StopLoiSécuritéGlobale appelle à de nouvelles marches des libertés partout en France ce samedi 16 janvier 2021. A Paris, une manifestation est prévue entre place Daumesnil et Bastille.

La proposition de loi dite « Sécurité globale » a été votée par l’Assemblée nationale et poursuit son cheminement parlementaire au Sénat. L’annonce par le gouvernement de la réécriture du texte par une commission indépendante a fait long feu puisqu’elle était tout simplement contraire au principe de séparation des pouvoirs. Une commission sénatoriale a consulté certaines organisations membres de la coordination en leur annonçant que l’article 24 de la loi serait bien réécrit pour être éventuellement introduit dans l’article 18 de la loi dite Séparatisme.

Aucune annonce n’a été faite à propos des articles 21 et 22 concernant la surveillance généralisée par drone et par caméra piéton, ni sur le Schéma national du maintien de l’ordre (SNMO). Le président de la République n’a pas davantage répondu à notre demande de rencontre formulée dans une lettre ouverte envoyée le 14 décembre.

C’est dans ce contexte que la coordination #StopLoiSécuritéGlobale a décidé de poursuivre sa mobilisation contre ces textes liberticides. Elle continuera jusqu’à ce qu’ils soient définitivement abandonnés.

Paris, le 10 janvier 2021.

Mobilisons-nous les 3, 16 et 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides

La coordination nationale #StopLoiSécuritéGlobale donne rendez-vous aux défenseur·se·s des libertés dès le dimanche 3 janvier 2021, à Paris, à l’occasion de la Marche blanche en mémoire de Cédric Chouviat. Un an après la mort de ce père de quatre enfants, entre les mains de la police, nous serons aux côtés de sa famille. Son père Christian Chouviat avait déjà accompagné la délégation reçue au ministère de l’Intérieur lundi 23 novembre, malgré les réticences de Gérald Darmanin.

Nous appelons aussi à de nouvelles Marches des libertés, samedi 16 janvier, partout en France, avant un grand rassemblement, samedi 30 janvier, à Paris. Cette dernière date mêlera les voix des journalistes, documentaristes, réalisateur·trices, victimes et familles de victimes de violences policières, associations de droits humains et artistes solidaires du combat contre les lois liberticides.

Continuer la lecture de « Mobilisons-nous les 3, 16 et 30 janvier contre la loi Sécurité globale et les autres textes liberticides »

SAMEDI 5 DÉCEMBRE : UNE NOUVELLE ATTEINTE INADMISSIBLE À LA LIBERTÉ DE MANIFESTER

Communiqué de presse des unions régionales d’Ile-de-France CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL

Depuis plusieurs semaines nos organisations appellent et participent activement sur l’ensemble du territoire aux mobilisations pour défendre nos droits et nos libertés, en particulier dans les cadres unitaires contre la loi sécurité globale et le schéma national du maintien de l’ordre.

Il est bien évident que le but du gouvernement est de restreindre la liberté d’informer, la liberté de la presse et de priver la population d’user de son droit d’expression, d’être informé, de manifester, de s’organiser pour gagner de nouveaux droits.

Et ceci dans un contexte de régression alarmante des droits sociaux (assurance chômage, retraites, diminution du budget de la sécurité sociale, loi travail…) alors que les plans de licenciement se multiplient et que la précarité s’aggrave, en particulier pour la jeunesse et pour les sans papiers.

Continuer la lecture de « SAMEDI 5 DÉCEMBRE : UNE NOUVELLE ATTEINTE INADMISSIBLE À LA LIBERTÉ DE MANIFESTER »

Marche pour nos droits, nos libertés et notre dignité

Collectif Valence en lutte

Dans la lignée du rassemblement unitaire du 28 Novembre pour la défense de nos droits et nos libertés, nous appelons à une nouvelle manifestation ce samedi 5 décembre. Cet appel est élargi à une marche pour le droit de tou·te·s à vivre dignement. Il s’inscrit dans un appel national à lutter contre la précarité, la pauvreté et la réforme de l’assurance chômage.

L’inique loi “sécurité globale” n’est qu’une partie de la politique du gouvernement, la plus choquante et visible tant elle veut porter atteinte à nos libertés, et notamment au droit d’être informé et de se mobiliser. Cette loi est prévue pour réprimer les futurs mouvements
sociaux et écologiques qui ne tarderont pas à s’amplifier. Nous en demandons le retrait total.

Il nous semble pertinent que les mobilisations actuelles s’élargissent à la situation sociale qui ne cesse d’empirer. Le gouvernement n’engage aucune mesure, notamment, pour contrer les terribles vagues de licenciements qui s’abattent sur les travailleur·se·s, ni pour mettre fin à la précarité, la pauvreté et à la misère qui s’étendent dramatiquement. Un terrible exemple en est l’attaque faite à l’assurance chômage.

La loi sécurité globale a été l’étincelle qui a allumé ou rallumé en beaucoup d’entre nous une saine colère. Pour l’exprimer, nous appelons à une nouvelle manifestation unitaire ce samedi 5 décembre à Valence.

Plus que jamais, solidaires et uni·es, soyons déterminé·e·s à lutter pour nos droits, nos libertés et notre dignité.