BnF mobilisée et solidaire : grève et manifestations les 14 et 15 décembre !

Dessin - Le peuple uni

Depuis maintenant plusieurs mois, nous sommes mobilisé·e·s dans tous les départements de la BnF pour défendre nos emplois, nos conditions de travail et le service public dans son ensemble. Notre mouvement de grève dure, face à une direction qui ne lâche qu’après d’âpres négociations, et encore que sur certains points. Nous avons gagné la CDIsation de tout·es les agent·es « vacataires » en CDD depuis des mois et des années (19 contre 6 seulement annoncé·es au départ !), ce qui met enfin un terme à un positionnement inique de la direction, qui prétendait auparavant utiliser des CDD à répétition pour des emplois sur besoins permanents et maintenir nos collègues dans l’incertitude et la précarité la plus profonde. Leur stabilisation est une première victoire dont nous ne pouvons que nous féliciter ! Continuer la lecture de « BnF mobilisée et solidaire : grève et manifestations les 14 et 15 décembre ! »

Merci de vos suffrages, et maintenant : allons dans la rue !

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui, par leur vote, ont exprimé leur soutien au syndicalisme que défend SUD Culture Solidaires et consolident ainsi notre place de 3ème organisation syndicale au ministère de la culture (16,25% en 2018, 16,32% en 2014). SUD conserve donc 3 sièges au Comité technique ministériel.

La totalité des scrutins n’ayant pas encore été dépouillée, nous vous adresserons prochainement plus de détails concernant les élections du 6 décembre.

Fort-es de la confiance des collègues et des mandats que vous nous avez confiés, nous continuerons à défendre les personnels de la Culture mais aussi à nous battre pour une société plus juste, solidaire, égalitaire, autogestionnaire, et écologique, débarrassée du sexisme et des homophobies, du racisme, de l’exploitation capitaliste.

A ce titre, la colère des gilets jaunes et ses mots d’ordre remettant en cause le mépris du pouvoir en place, les privilèges des plus riches, la faiblesse des salaires nous parlent nécessairement.

Aujourd’hui la jeunesse rejoint les mobilisations et manifestations, et ce malgré des violences policières d’une ampleur inédite.

Les personnels de la Culture, mal payés, méprisés, et dont les conditions de travail n’ont cessé de se détériorer depuis des années ont eux aussi de quoi vouloir faire entendre leur voix !

Les annonces présidentielles d’hier sont bien insuffisantes au regard du contexte et ne prévoient aucune halte à la destruction des services publics. Elles n’apportent aucune proposition d’amélioration des conditions de vie des salarié-es de la fonction publique non plus.

Solidaires a déposé un préavis de grève pour tout le mois de décembre, permettant aux agent-es de la fonction publique de se joindre aux mobilisations, mais aussi se rencontrer en assemblée générale et de déterminer les actions les plus pertinentes selon leur secteur. Utilisons cet outil !

Cliquez ici pour télécharger le préavis de grève pour les journées allant du 10 décembre au 31 décembre 2018

Des nouvelles des DRAC

Rencontre avec le Département de l’Action territoriale

Le CT spécial DRAC, dont on peinerait à justifier son utilité tant il ne s’y passe pratiquement rien, n’ayant pu être réuni avant la fin de l’année, une délégation de SUD Culture a été reçue à notre demande par le Département de l’Action territoriale (29 novembre). Nous souhaitions faire le point sur les dossiers en cours : effectifs, gouvernance des DRAC,organisation territoriale de l’État, rapport Bélaval, situation des UDAP, réductions des effectifs, GEPEEC, prochains concours, mission informatique, RIFSEEP/CIA. Continuer la lecture de « Des nouvelles des DRAC »

Élection du comité technique ministériel

Cliquez ici pour télécharger la version pdf de notre profession de foi à l’élection du comité technique ministériel

Élections pro FP 2018 - Axes

Élections pro FP 2018 - Ensemble

Le 6 décembre 2018 se dérouleront des élections professionnelles au sein de l’ensemble de la fonction publique. Au ministère de la Culture, cette consultation permettra d’apprécier notre représentativité pour les quatre prochaines années. Ce vote déterminera la répartition des sièges dans les différentes instances consultatives : CT (Comité technique), CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail), CNAS (Comité national d’action sociale). Elles détermineront également la possibilité qui nous sera offerte de signer ou de bloquer des protocoles d’accords ministériels.

À la Culture, comme ailleurs dans la Fonction publique, les compétences de ces instances ne sont pas toujours respectées. En effet, l’administration les considère trop souvent comme de simples passages obligés d’un prétendu dialogue social ; d’où l’importance du choix de la représentation syndicale. Entre jeux de rôle et tentatives de passer en force, l’efficacité, même limitée, de ces instances est entièrement tributaire de la pugnacité des élu-es à batailler pour la prise en compte des droits de celles et ceux qu’ils et elles représentent. Bien sûr, ces espaces ne sauraient suffire pour faire avancer les droits des agent-es. Toutes et tous, dans le cadre de notre vie professionnelle, nous avons des acquis à défendre, des droits à faire valoir, des revendications à faire aboutir… Par essence, notre syndicalisme vise à défendre ces intérêts moraux et matériels, individuels et collectifs. A ce titre, le choix de l’organisation syndicale qui portera ceux-ci, son poids au sein du ministère, son implication, son efficacité… sont des éléments essentiels.

Enfin, les différences de pratiques et d’orientations syndicales sont flagrantes, en particulier sur les questions interprofessionnelles qui influent sur notre vie au quotidien : service public, salaires, conditions de travail, retraites, protection sociale… Les offensives gouvernementales et patronales dans ces domaines n’ont fait que renforcer les clivages existants dans le mouvement syndical français entre les organisations qui accompagnent les politiques libérales, qu’elles ne contestent pas foncièrement, et celles qui, comme SUD Culture (et l’Union syndicale Solidaires dont elle est membre), proposent un syndicalisme de lutte et de contre-pouvoirs.

Élections pro FP 2018 - Bases Continuer la lecture de « Élection du comité technique ministériel »

20 novembre : dernier CTM de la mandature et … le premier de l’ère Riester !

Le bilan culturel d’Emmanuel Macron, un an après son élection et le renvoi de Françoise Nyssen, est plutôt maigre. Il n’a eu de cesse, via la nomination d’experts plus ou moins légitimes, la diminution du périmètre d’action  (CNL par ex.), la stagnation  du budget et la réduction de ses effectifs, d’interférer sur les missions du ministère afin de délégitimer son action et de l’affaiblir. Avec les baisses de dotations aux collectivités locales, c’est l’ensemble de la culture qui est attaqué. Et ce n’est certainement pas des chorales dans les établissements scolaires, un pass-culture démagogique au seul profit des multinationales, qui applaudissent à tout ce qui peut ressembler à du  consumérisme, qui marqueront durablement l’histoire culturelle de ce pays.

Il en est de même de notre modèle social. Le constat est sans appel : jeunesse sans avenir, rupture d’égalité entre les territoires, crainte du déclassement entraînant un ras-le-bol généralisé se traduisant par la révolte des « gilets jaunes ». Continuer la lecture de « 20 novembre : dernier CTM de la mandature et … le premier de l’ère Riester ! »