16 mars : Grève des agent.es de l’INRAP

Un préavis de grève national a été déposé par les organisations syndicales de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) pour la journée du 16 mars 2021. Des archéologues et administratifs de toute la France s’associent à cette mobilisation.

Après s’être battus pendant plus de 20 ans pour défendre l’archéologie préventive, pour la création d’un cadre réglementaire et d’un établissement public puis contre le modèle libéral dans lequel l’archéologie préventive a été jetée, les archéologues de l’Inrap revendiquent aujourd’hui une revalorisation de leur salaire. Derrière la vitrine des belles découvertes et des vestiges qu’ils s’attachent, au nom du progrès de la connaissance, à comprendre et à partager avec le plus grand nombre, il y a des archéologues et des agents dont la grille salariale n’a pas évolué depuis… 2002 !

Continuer la lecture de « 16 mars : Grève des agent.es de l’INRAP »

Rmn-GP : COMPTE-RENDU du CSE du 26 FEVRIER 2021

Un CSE s’est tenu le 26 février dernier. La section SUD Rmn-GP vous en fait ici un compte-rendu.

Quatre informations générales :

→ A la demande du musée du Louvre, le comptoir commercial « Rotonde » sera définitivement fermé. Les trois salarié.es seront réaffecté.es sur d’autres espaces du site.

→ Dans le cadre d’une opération nationale prévue à l’automne prochain, la Rmn-GP a été désignée pour organiser une exposition sur les Arts de l’Islam. A cet effet, l’Etablissement percevra une subvention de 4 millions d’euros pour un total de 18 expositions. Un poste de chef.fe de projet sera créé. En revanche il sera demandé aux conférencièr.es de travailler sur les ressources pédagogiques destinées aux enseignant.es sans augmentation d’effectifs.

Concernant la situation sanitaire et la réouverture des musées, le 9 février, une réunion s’est tenue entre les directeur/trices des musée et la ministre de la Culture qui visait à faire des propositions de mesures renforcées au gouvernement, dans l’espoir d’obtenir la réouverture des lieux culturels. Ces propositions prévoient par exemple une réduction des jauges à 10m2, des horaires restreintes adaptées, … A ce jour, et compte-tenu de la situation sanitaire très dégradée, en particulier en Ile-de-France, il n’y a pas eu d’arbitrage. De notre côté, nous estimons qu’aucune réouverture ne doit se faire sans l’avis des personnels et, en particulier, sans celui des plus exposés (celles et ceux qui travaillent face public) et jamais au détriment de leur sécurité. « Sauver la culture » passe avant tout par sauver celles et ceux qui la font vivre, c’est pourquoi nous revendiquons la prorogation des droits au chômage pour tou.tes et une indemnisation au SMIC minimum tant que la reprise du travail n’est pas possible en toute sécurité. Nous demandons également l’abandon de la réforme assurance chômage.

Continuer la lecture de « Rmn-GP : COMPTE-RENDU du CSE du 26 FEVRIER 2021 »