Dans la Culture et les bibliothèques, luttons contre la précarité !

Les collectivités territoriales (comme la ville de Paris en particulier), le ministère de la Culture, celui de l’enseignement supérieur, se vantent de proposer une très grande offre culturelle avec leurs réseaux de musées, bibliothèques, monuments, sites archéologiques, théâtres, salles de spectacle et de concert. Tous ces lieux ont en effet un rôle social essentiel. Et s’il y a un enjeu essentiel dans l’accès de toutes et tous à la culture, aux savoirs et au divertissement, il ne peut être disjoint de celui des conditions d’emploi des personnes qui y travaillent.

Car à côté des personnels titulaires dans le secteur public et en CDI dans le secteur privé, la Culture est aussi un secteur qui emploie des milliers de précaires. Sans ces précaires, tous ces lieux culturels ne pourraient pas fonctionner, ne pourraient pas assurer leurs missions de service public, ne pourraient pas accueillir le public. Mais pourtant ces précaires connaissent des situations professionnelles et des conditions de travail inacceptables.

Continuer la lecture de « Dans la Culture et les bibliothèques, luttons contre la précarité ! »

LA MAIN DE L’EXÉCUTIF A ENCORE FRAPPÉ, FORT !

Communiqué SUD Culture 13

La casse du service public opérée depuis bien des années nous amène aujourd’hui à un nouveau confinement.
Depuis le 17 mars 2020 le secteur culturel est à l’arrêt. Après l’interdiction d’ouverture des lieux de spectacles, de la tenue des festivals, de toute manifestation culturelle, une reprise timide s’est mise en place en septembre pour finalement être fortement malmenée par le couvre feu et complètement anéantie par la reprise du confinement fin octobre.
Les structures culturelles (cinéma, théâtre, musées, bibliothèques, librairies…) ne peuvent plus recevoir de public, les activités périscolaires culturelles sont interdites, parce que ces activités ne seraient pas « essentielles ».
La qualification d’activités essentielles serait réduite par le gouvernement comme étant des activités générant du profit et participant à la bonne marche d’un système capitaliste, nous forçant à débattre sur la légitimité d’une activité en temps de crise. Alors que le débat n’est pas là.

Le coup porté au secteur culturel est terrible
D’abord parce qu’il entraîne une précarisation encore plus grande des salarié·e·s du secteur.
Le chômage partiel, même s’il était appliqué ne ferait que diminuer encore les futures allocations chômage des intermittent·e·s du spectacle qui auront pu renouveler leurs droits. Pour la plupart l’année blanche ne fera que repousser le problème puisqu’au 31 aout 2021 la plupart des artistes et technicien·ne·s n’auront pas pu travailler et ne renouvelleront pas leur droit à l’allocation. Pour les nouveaux entrants dans le régime qui ne bénéficient pas de l’allocation chômage, ils·elles n’ont rien. Pas de travail, pas de ressources, pas d’aide.
Ensuite, parce que la culture est essentielle. Elle ne peut se limiter au « Click & Collect », à l’achat de livres sur Amazon, au visionnage en ligne d’un opéra, d’une visite virtuelle dans un musée. La culture est un besoin, un droit et doit être accessible à tous. Au même titre que le besoin vital de s’alimenter nous avons besoin de voir, de lire, d’entendre, de dire.
Aujourd’hui, le gouvernement, continuant une politique libérale qui a mis le système de santé en péril aggrave les inégalités, nous infantilise, nous culpabilise, et nous prive de l’accès à nos droits fondamentaux.
Alors, évidement l’année blanche ne suffira pas, les aides ponctuelles aux librairies ne suffiront pas, les crédits accordés aux structures culturelles ne suffiront pas.

Dans ce contexte de crise aggravée par l’incurie assumée des politiques publiques de santé, des garanties sociales doivent être assurées par l’État.

SUD CULTURE DEMANDE :
− une concertation avec les travailleuses et travailleurs du secteur culturel
− La prolongation des droits à l’assurance chômage pour un an après la reprise normale de l’activité, puisque la date buttoir du 31 août 2021 devient caduque au vu de la situation actuelle
− aucune perte de salaire en cas de recours à l’activité partielle
− un revenu garanti pour tous les précaires qui permette de vivre dignement
− le retrait définitif de la réforme de l’assurance chômage
− l’interdiction des licenciements pour les entreprises touchant des aides de l’État
− une redéfinition des politiques culturelles pour mettre fin à la marchandisation de la culture

SUD CULTURE 13 SOLIDAIRES
29, bd Longchamp –13001 Marseille – sudculture13@gmail.com
https://sudculture-solidaires13.com

Toulouse : assemblée générale des travailleuses/rs de la Culture, lundi 16/11 à 14h30

Face à la crise qui touche le secteur culturel, nous, les travailleurs/ses de la culture, devons nous organiser le plus rapidement possible et le plus fermement possible pour défendre nos intérêts face à un gouvernement qui si on le laisse faire continuera à sacrifier nos vies et nos métiers jusqu’à ce qu’il n’en reste rien.

Pour cela, nous appelons tou.te.s les travailleuses/rs du secteur culturel à se rassembler en assemblée générale d’auto-organisation Lundi 16 Novembre à 14h30. Cette AG se déroulera en présentiel dans les locaux de Solidaires 31, au 52 rue Jacques Babinet (M° Université Mirail) et également en visio pour celles et ceux qui ne peuvent pas se déplacer.
Pour venir se munir d’une attestation avec la première case cochée (déplacement professionnel).

Gestes barrière et flacons hydro alcoolique sur place. Une attestation justificative vous sera délivrée sur place par SUD Culture, que vous soyez adhérent.e.s ou non.

Proposition d’ordre du jour :

  • temps d’échange pour faire le point sur la situation de notre secteur : précarisation liée à la crise sanitaire et à la casse de l’assurance chômage, diffusion réduite, annulations, restrictions des jauges,
    couvre-feu, etc…
  • élaboration de revendications. Quelle mobilisation souhaitons-nous mettre en place à Toulouse pour les faire aboutir (en prenant en compte nos liens avec le national). Quelle solidarité avec les autres secteurs en lutte (santé, éducation,..) ?
    En début d’AG chacun-e sera invité-e à contribuer à l’ordre du jour en proposant d’autres points à aborder.

Accessible aussi en visio.
Envoyer un mail à sudculture@solidaires31.org
pour obtenir l’accès à la téléconférence


SUD Culture 31
Site: www.sudculture31.org