Pas de fréquence pour les chaînes de la haine, C8 et CNews

Alors que l’Arcom a entamé une série d’auditions pour l’attribution ou le renouvellement de 15 fréquences de TNT, nous publions une lettre ouverte afin d’obtenir le non-renouvellement des fréquences publiques de CNews et C8, deux chaînes de télévision mises au service de l’extrême droite par leur propriétaire, le milliardaire Vincent Bolloré.

À M. Roch Olivier-Maistre et aux membres du collège de l’ARCOM,

Le 7 juillet, nous avons été nombreuses et nombreux à exprimer notre soulagement de voir le Rassemblement National, régulièrement annoncé grand gagnant des législatives anticipées, échouer à obtenir la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Pour autant, le péril demeure : le parti d’extrême droite poursuit sa progression, avec plus de 10 millions de voix et plus de cinquante élu·es supplémentaires, et il accentue son enracinement social.

Pour arriver aux portes du pouvoir, le RN a notamment bénéficié du soutien indéfectible d’un empire médiatique : celui de Vincent Bolloré. Lors de la campagne législative, les chaînes possédées par le milliardaire, C8 et CNews, ainsi que leurs animateurs et animatrices vedettes ont soutenu le RN au mépris de la légalité et de l’éthique, laissant libre cours aux idées réactionnaires et racistes de l’extrême droite.

Selon ses statuts, l’Arcom, autorité de régulation des médias, veille au respect de l’expression pluraliste des courants de pensée et d’opinion par les éditeurs de services audiovisuels et à la représentation de la diversité de la société française ; elle veille également au respect des droits des femmes, et à la lutte contre les discriminations de toutes natures. 

Continuer la lecture de « Pas de fréquence pour les chaînes de la haine, C8 et CNews »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

Dans l’Unité, avec les Personnels, pour le Service Public de la Culture !

Pourquoi vos représentantes ont refusé de siéger au Comité Social d’Administration ministériel du 9 juillet 2024 ?

Le 19 juin 2024, dans la perspective des élections législatives et du changement de ministre, l’INTERSYNDICALE-CULTURE a demandé le report du Comité Social d’Administration ministériel (CSAm) convoqué le 1er juillet, donc entre les deux tours du scrutin. L’INTERSYNDICALE-CULTURE estimait que les conditions d’un dialogue social n’étaient pas réunies dans cette période au cours de laquelle l’administration se contente traditionnellement de traiter les affaires courantes.

Continuer la lecture de « Dans l’Unité, avec les Personnels, pour le Service Public de la Culture ! »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

Refusons une culture mise au pas par l’extrême droite !

SUD Culture Solidaires

Aujourd’hui, l’extrême droite est à une marche du pouvoir. Les dangers qu’elle fait peser sur l’ensemble des services publics et notamment à la culture sont plus que jamais tangibles. Nous, travailleurs·euses, avons bien conscience de la menace que représente ce tournant politique pour la Culture.

Une vision réactionnaire de la culture

La culture est vue par l’extrême droite comme un outil de propagande au service du nationalisme. Il s’agit, comme dans l’éducation, d’écrire et de diffuser un « roman national » fantasmé. Cette vision manichéenne, unilatérale et autocentrée de la « France », abandonne tout esprit critique pour lui préférer la mise en scène de la « gloire patriotique ».

D’ailleurs, dans le programme du Rassemblement national le terme de culture n’existe pas. C’est la notion de « patrimoine » qui est mis en avant. Celui-ci est centré sur les seuls monuments d’un passé très sélectif, retirant à la culture son caractère vivant, mouvant, fait d’échanges et de productions riches et diverses. Le RN s’en prend souvent à la création artistique contemporaine, aux musiques actuelles, aux festivals indépendants ou engagés.

« Le patrimoine est notre histoire pétrifiée, au sens premier de cet adjectif ; c’est pourquoi il tient une place majeure dans le programme de redressement moral du pays. » (Livret patrimoine du RN, page 5)

Continuer la lecture de « Refusons une culture mise au pas par l’extrême droite ! »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

POUR UN FRONT DÉMOCRATIQUE CONTRE L’EXTRÊME DROITE, TOUTES ET TOUS À RÉPUBLIQUE MERCREDI 3 JUILLET À PARTIR DE 18H !

Après les résultats du 1er tour des élections législatives et alors que la situation, en termes de désistement, est encore inconnue dans de nombreuses circonscriptions, la société civile appelle à un large rassemblement pour un Front démocratique contre l’extrême droite, le 3 juillet de 18H30 à 23H, Place de la République à Paris. 

Le pire nous fait face. Le Rassemblement national est au seuil du pouvoir. Son projet, fondé sur l’inégalité, la discrimination, le racisme et l’antisémitisme, piétine les valeurs de la République. Il menace notre démocratie. Pour nos libertés, pour notre humanité, pour notre société, pour notre économie, tout peut basculer.

Ensemble, construisons un front démocratique contre l’extrême-droite. Avec ce simple mot d’ordre : votez ! Un seul bulletin, partout : contre l’extrême droite. C’est-à-dire un bulletin pour le ou la candidat·e en situation de battre le RN. 

Oui, c’est demander à certaines et certains d’entre nous de voter le 7 juillet pour un adversaire politique. Un acte difficile, nous le savons. Mais un acte indispensable si nous voulons sauver notre capacité à vivre ensemble, dans un espace public pluraliste et apaisé, qui ne soit pas emporté dans une guerre de tous contre tous. Un acte indispensable si nous voulons préserver la République, sa vitalité, ses débats et ses confrontations démocratiques.

Pour faire entendre ce message vital, rassemblons-nous pour un Front démocratique contre l’extrême-droite. 

Ce rassemblement sera l’occasion d’entendre des prises de parole de nombreuses personnalités de la société civile. Des concerts seront ensuite organisés. 

Il sera retransmis en direct par les médias et organisations participant·es

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

13 juin, 20 juin réussis : poursuivons la mobilisation !

Nos secteurs défendent des valeurs de solidarité, d’ouverture au monde et d’émancipation pour toutes et tous. Nous nous battrons pied à pied, dans la rue et dans les urnes, pour défendre le progrès social, les services publics, pour toutes et tous, contre l’obscurantisme et le repli sur soi que prônent le RN. 

Continuer la lecture de « 13 juin, 20 juin réussis : poursuivons la mobilisation ! »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

La branche Éclat se mobilise contre l’extrême droite

Abasourdis par le score de l’extrême droite dans notre pays, et extrêmement inquiets de ce qui pourra sortir des élections législatives qui se tiendront à la suite de la dissolution de l’Assemblée nationale décidée par le président de la République, nous tenons à rappeler ici le sens de notre mission, de notre travail et par conséquent de notre engagement pour l’accès à l’éducation populaire pour toutes et tous. 

Continuer la lecture de « La branche Éclat se mobilise contre l’extrême droite »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer