Soutien au mouvement de lutte du collectif Sous les écrans la dèche

SUD Culture Solidaires, composé de travailleurs·ses du monde de la culture aux statuts et régimes multiples, ne connaît que trop bien la précarité imposée dans notre secteur d’activité. Certain·es d’entre nous sont en lien réguliers avec les festivals de cinéma et leurs travailleur·ses. Ils nous permettent de montrer nos films pour certain·es, de travailler pour d’autres.

C’est pourquoi, nous affirmons notre pleine solidarité avec la lutte en cours du collectif Sous les écrans la dèche. Iels réclament leur affiliation au régime de l’intermittence via l’annexe 8 de l’assurance chômage avec 18 mois de rétroactivité et l’intégration des festivals de cinéma à une convention collective adaptée.

Leur mouvement intervient après une énième casse de l’assurance chômage par le gouvernement. Les conséquences sont désormais visibles : de nombreux travailleurs·ses déjà précarisé·es par le passé, n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Leur travail intermittent correspond parfaitement au régime pensé pour cela : l’intermittence du spectacle. Nous réaffirmons la nécessité de l’élargissement de ce régime pour tous·tes les travailleur·ses en période discontinue d’emploi du monde de la culture.

Nous soutenons la lutte des travailleurs·ses précaires des festivals de cinéma et serons à leurs côtés. Nous appelons à signer leur tribune ainsi qu’à suivre et relayer leur combat.

Pour en savoir plus :

Logo Sous les écrans la dèche
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

(Enième) réforme de l’assurance chômage : jusqu’où ?

Union syndicale Solidaires

Gabriel Attal vient d’annoncer une nouvelle réforme de l’assurance chômage. Comme les 2 précédentes, elle va toujours dans le même sens : moins de droits et d’indemnités pour les chômeur-ses. Alors qu’à peine un tiers d’entre elles et eux sont actuellement indemnisé-es, le gouvernement Attal ose prétendre agir ainsi pour l’emploi en luttant contre l’« assistanat ». Le but : parvenir à imposer l’équivalent des lois Hartz allemandes de 2003/2004 obligeant les privé-es d’emploi à accepter n’importe quoi à n’importe quel salaire (pourquoi pas des jobs à 1 euro?), lois qui ont conduit à une explosion de la précarité et de la misère outre rhin, comme ce qui s’est également passé en Angleterre.

Continuer la lecture de « (Enième) réforme de l’assurance chômage : jusqu’où ? »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

Pour Clément, continuons le combat !

Il y a onze ans, Clément Méric, militant antifasciste et syndical, était assassiné par des néo-nazis, en plein Paris. Aujourd’hui, onze ans après sa mort, le combat que menait Clément est toujours aussi nécessaire.

Onze ans après avoir rejoint la longue liste des victimes du fascisme, cette même extrême droite néofasciste peut toujours parader, visages dissimulés, et arborer des croix celtiques dans la capitale. Encore nous assistons à la recrudescence des violences perpétrées par ces mêmes groupes comme il en a été le cas le 25 novembre 2023 à Roman sur Isère où près de 80 personnes venant de tout le territoire se sont données rendez-vous à l’entrée du quartier de la Monnaie pour une expédition punitive raciste.

Continuer la lecture de « Pour Clément, continuons le combat ! »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

Contre la fusion de l’audiovisuel public : la mobilisation continue

Intersyndicale Radio France

Cette première journée de grève a été un succès considérable. Demain vendredi le sera également.

Alors que nous étions très nombreux en grève – à un niveau exceptionnel dans l’histoire de Radio France- alors qu’il y avait des rassemblements à Paris, à Amiens, à Toulouse ou encore à Caen, contraints par le calendrier parlementaire, les députés ont finalement repoussé l‘examen du projet de loi de holding-fusion dans l’audiovisuel public. Ce report n’est qu’anecdotique.

La loi reviendra à l’Assemblée à la fin du mois de juin, mais ça ne doit pas nous démobiliser. C’est en ce moment qu’il faut faire comprendre aux députés que cette réforme est inutile, coûteuse, mortifère pour Radio France et dangereuse pour la démocratie.

L’urgence, ce n’est pas un projet mal ficelé, voté à la va-vite à la veille des congés d’été. L’urgence, c’est d’abord et surtout la sécurisation du financement de l’audiovisuel public qui n’est toujours pas assuré.

En dépit des messages qui se multiplient et visent à nous démobiliser, il y aura ce vendredi encore plus de grévistes et encore moins d’antenne, pour que les députés renoncent à leur projet. Non, le préavis n’est pas levé pour demain 24 mai.

Au Ministère, le message des salariés de l’Audiovisuel public n’a pas été entendu. Seule la mobilisation peut remettre les points sur les « i ». Nous ne serons pas les pions d’un combat d‘influence entre les partisans de la holding et ceux de la fusion. Notre combat, c’est le refus de ces projets.

La mobilisation continue : à Paris, rendez-vous ce vendredi, à 10h, à la Bourse du travail, salle Henaff, 29 bd du Temple, pour la première AG de tous les personnels de l’Audiovisuel public.

https://sauvonslaudiovisuelpublic.blogspot.com/p/lexecutif-veut-tuer-laudiovisuel-public.html

image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

Soutien aux personnels de Radio France

SUD Culture Solidaires apporte tout son soutien aux personnels de radio France qui se mobilisent, aussi bien face à la mise à pied de Guillaume Meurice et la remise en cause du pluralisme, que contre le projet de holding « voix de la France ». Ce qu’il se passe en ce moment à Radio France nous concerne toutes et tous, puisqu’outre le musellement de la liberté d’expression, c’est encore une fois un service public qui est attaqué.

Continuer la lecture de « Soutien aux personnels de Radio France »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer

Signature de l’accord protection sociale complémentaire au ministère de la Culture

À l’heure où les politiques gouvernementales accentuent la remise en cause de notre modèle de protection sociale, la Protection Sociale Complémentaire (PSC) est malheureusement devenue indispensable pour permettre aux agent.e.s et à leur famille d’avoir accès aux soins et de se protéger des aléas de la vie. Tout en revendiquant une couverture totale par la sécurité sociale, les organisations syndicales CGT-SUD-FSU-UNSA-CFTC du ministère de la Culture ont assumé la nécessité de négocier un accord ministériel déclinant un dispositif mis en place pour toute la Fonction publique d’État.

Continuer la lecture de « Signature de l’accord protection sociale complémentaire au ministère de la Culture »
image_pdfTélécharger en PDFimage_printImprimer