Le 14 mars unissons nos révoltes !

Union syndicale Solidaires

Depuis presque deux ans, notre pays est traversé par des long conflits sociaux et environnementaux qui loin de s’éteindre, voient les mouvements foisonner, se rencontrer, penser, réfléchir et porter des projets de transformation sociale et écologique.

Le samedi 14 mars, notamment à Paris, de nombreuses actions et manifestations sont prévues, pour le climat, pour la justice sociale, contre les violences policières, pour nos retraites, appelées par les organisations syndicales, les associations de luttes sociales et environnementales, les mouvements climatiques, les collectifs de lutte contre les violences, les assemblées de victimes, les gilets jaunes.

L’ensemble de ces luttes, de ces mouvements a un adversaire, le système capitaliste, ses politiques néolibérales et avec lui des gouvernants et des institutions, qui exploitent et asphyxient la planète, brisent et avilissent les travailleuses et travailleurs, discriminent, répriment et promeuvent et soutiennent des régimes autoritaires pour maintenir leur emprise.

Dans nos luttes depuis des mois, nous avons appris à nous connaître, nous avons déjà pris des initiatives communes et partout des liens se sont tissés. Le samedi 14 mars doit être une nouvelle occasion d’unir nos forces dans un objectif commun et, dans le respect des tactiques de chacun-e, de faire entendre nos voix pour augmenter encore d’un cran la pression sur ce gouvernement et les possédants et d’imposer une réelle transformation sociale, écologique, et féministe.

« Changer le système », ce n’est pas qu’un slogan mais une urgence absolue, pour l’Union syndicale Solidaires c’est par notre présence en masse le 14 mars dans les différentes initiatives que nous pourrons le mettre en acte.

Paris, 10 mars 2019

Femmes et retraites moins grandes perdantes?

Le gouvernement, à force de nous vouloir du bien, a décidé de s’auto-amender pour améliorer la réforme des retraites pour les femmes, comme quoi, ce n’était pas si bon que ça ! Rappelons qu’aujourd’hui les femmes ont des retraites inférieures de 42% à celles des hommes, différence ramenée à 29% en comptant les pensions de réversions.

Continuer la lecture de « Femmes et retraites moins grandes perdantes? »

Les rendez-vous de ce mois de mars sont autant d’étapes vers un 31 mars qui doit être une journée massive

Après quasiment 3 mois de luttes, de grèves et de mobilisations dans la rue, ce n’est pas l’adoption de la loi (avec ses nombreux « trous » et incertitudes qui nécessiteront moult ordonnances) ni l’éventuel 49.3 qui vont faire faillir notre détermination : au contraire. Parce que cette lutte est inédite, par sa force, sa durée, son originalité, parce que défendre coûte que coûte un système de retraite par répartition qui soit juste pour toutes et tous est un choix fondamental de société, parce que nous voulons vivre et non survivre, nous ne capitulerons pas !

Continuer la lecture de « Les rendez-vous de ce mois de mars sont autant d’étapes vers un 31 mars qui doit être une journée massive »