Toute la BnF en grève à partir du 23 mai

https://sudculturebnf.files.wordpress.com/2022/05/intersyndicale-alu.png

Toute la BnF en grève à partir du 23 mai pour défendre le service public, pour les créations de postes nécessaires et contre l’ultra-précarité :

L’Intersyndicale CGT-FSU-SUD Culture des personnels de la BnF, les représentants élus des lecteurs et usagers au Conseil d’Administration de la BnF, l’ALUBnF et le public mobilisé réaffirment leur opposition totale à la réduction drastique de la communication directe des documents conservés en magasins aux usagers de la Bibliothèque de recherche, ainsi qu’aux mesures qui l’accompagnent : augmentation du tarif d’entrée pour les lecteurs, réorganisation des plannings et dégradation des conditions de travail des personnels, politique de recrutement de contractuels ultra-précaires pour travailler en service public…

La direction de la BnF a choisi de passer en force en mettant en place dès le 2 mai cette réforme qui ne répond qu’à une logique budgétaire et comptable (comme le reconnaît désormais elle-même la direction), la BnF souffrant d’un manque massif de postes pour assurer à la fois ses missions essentielles et les nouveaux chantiers en cours. En effet, en 10 ans, la BnF a perdu plus de 400 postes, dont 270 de magasinage, ces pertes continuant ces dernières années avec 122 postes de catégorie C perdus entre 2017 et 2021, malgré une relative stabilité des effectifs globaux, montrant bien le choix marqué de la direction de la BnF de continuer à supprimer des postes pourtant nécessaires au service public. La réduction des services rendus au public est donc la conséquence directe d’une politique d’embauche délétère que l’intersyndicale CGT-FSU-SUD dénonce depuis des années. De plus, la mise en place précipitée de cette réorganisation, imposée sans concertation et contre l’avis de l’unanimité des organisations syndicales, des représentants élus des usagers, de l’ALUBnF et de plus de 18 000 lecteurs, usagers et amis de la BnF, s’avère déjà concrètement intenable, provoquant une désorganisation de plus en plus grave des services aux lecteurs et une dégradation inquiétante des conditions de travail des personnels.

Continuer la lecture de « Toute la BnF en grève à partir du 23 mai »

Soutien aux travailleurs grévistes sans-papiers RSI, DPD et Chronopost en lutte depuis 6 mois

Depuis fin octobre 2021, trois grèves de travailleurs sans-papiers ont démarré successivement. Ces derniers ont formé des piquets devant leurs entreprises : RSI, une société d’intérim, basée à Gennevilliers (92), DPD, filiale de La Poste pour le colis, au Coudray-Montceaux (91) et Chronopost à Alfortville (94), autre filiale colis de La Poste. Ils réclament leur régularisation auprès des préfectures qui, depuis, font la sourde oreille.

AVIGNON : AG LUNDI 15 MARS à 14h30

Artistes, techniciens et techniciennes, de l’art vivant, de l’art enregistré, des arts plastiques, des musées et des lieux patrimoniaux.
> Travailleurs et travailleuses de la production, de la diffusion et de l’administration, travailleurs et travailleuses autour et dans les lieux de culture (agent·e·s de billetterie, agent·e·s de sécurité, agent·e·s de ménage, restaurateurs et restauratrices de catering et/ou de festival etc…).
> Mais aussi employé·e·s de l’évènementiel, directeurs et directrices de lieux de cultures, étudiants et étudiantes en écoles d’art, spectateurs et spectatrices.
> Que vous soyez : intermittents et intermittentes du spectacle, saisonniers et saisonnières, intermittents et intermittentes de l’emploi, artistes-auteurs et artistes-autrices, travailleurs indépendants et travailleuses indépendantes, intérimaire, employé·e·s en CDI etc.

Nous sommes tous et toutes concerné·e·s par la culture et les droits sociaux !

Rassemblons-nous le Lundi 15 mars à 14h30 au Théâtre des Carmes, place des Carmes à Avignon.

Continuer la lecture de « AVIGNON : AG LUNDI 15 MARS à 14h30 »