Pseudo-négociations UNEDIC

Suite aux “négociations” Unedic du 20 mars, des militant-es occupent depuis cette après-midi l’Opéra Garnier.
Des occupations ont eu lieu partout en France.

Des pseudo-négociations se déroulent qui veulent décider de nos vies en se gardant bien de poser les questions politiques qui pourtant se jouent à cet endroit. Chômeur-euses, précaires, intermittent-es, intérimaires, avec ou sans papiers… nous ne sommes pas des variables d’ajustement !

Pour des droits pour toutes et tous, parce que nous ne laisserons pas le Medef et la CFDT décider pour nous, la lutte continue ! Elle continuera pour empêcher le gouvernement de donner son agrément, nos propositions doivent être entendues. Ce que nous faisons, nous le faisons pour toutes et tous.

Vous trouverez sur le lien suivant un texte évoquant l’implication de Sud Culture Solidaires sur les questions de chômage qui se discutent actuellement:

http://sud-culture.org/expressions/spip.php?article1701

Les militant-es ont demandé à ce que les portes de l’Opéra soient rouvertes, notamment pour tenir une assemblée générale demain matin (21 mars 2014). Si cette exigence n’est pas satisfaite un nouveau RDV est programmé à 10h30 à la bourse du travail rue du Château d’Eau.

Contact SUD Culture Solidaires: 06 69 58 82 77