Unedic, protection sociale : il est urgent de se mobiliser !

Les récentes déclarations gouvernementales nous disent qu’il faut lutter contre le chômage par un soutien aux entreprises : moins de charge, moins de contraintes.
Et qu’en sera-t-il des conditions d’emploi toujours dégradées, notamment parce qu’au nom de la « flexi-sécurité », la pression est mise sur les chômeurs pour accepter un emploi quel qu’il soit, où qu’il soit et pour n’importe quel salaire.

En encore ce 14 janvier : « Je fixe un nouvel objectif, c’est que d’ici à 2017, pour les entreprises et pour les travailleurs indépendants, ce soit la fin des cotisations familiales. Cela représente 30 milliards d’euros de charges », a affirmé le chef de l’Etat.
Ce ne sont plus seulement les chômeurs qui sont stigmatisés comme un poids pour la société mais l’ensemble des employés qui sont une charge ! Mais la cotisation sociale fait partie intégrante du salaire (le salaire indirect, ou salaire socialisé). Réduire la cotisation sociale, c’est réduire le salaire ! Tout ce qui compte est de faire gagner de la “marge” aux entreprises et pour cela la protection sociale est éliminée.

Il est urgent de se mobiliser !

Vous trouverez ci-dessous le dernier communiqué de SUD Culture Solidaires et de la Coordination des Intermittents et Précaires distribué lors de l’Assemblée générale IdF sur la culture, le 13 janvier à Malakoff.

Pour que la mobilisation soit croissante, construisons dès maintenant un rapport de force grâce à des AG d’informations sur nos lieux de travail, formons des comités, distribuons des tracts avec nos valeurs et nos droits… Nous sommes des millions, ils sont une poignée. Réclamons un autre modèle de société !