La grève commence ce mercredi 28 septembre à 00h00 !

Alain de Pouzilhac – trop occupé à démentir les accusations dont il fait l’objet dans l’affaire Candice Marchal ou encore dans l’affaire Havas ? – était absent le lundi 26 septembre lors de la réunion de négociation sur les préavis de grève déposés par les organisations syndicales.

Face aux syndicats se trouvaient des représentants de la direction incapables de répondre de manière intelligible à nos revendications :

 Ils fusionnent les services politiques de RFI et de France 24 alors que la fusion n’est pas validée juridiquement (ni en CHSCT, ni en CE, ni en CA).

 Ils sont incapables de prouver que l’antenne de RFI ne sera pas sabordée suite à cette fusion anticipée.
Le tract publié par l’intersyndicale de MCD aujourd’hui nous permet déjà d’entrevoir ce qui nous attend. En effet, MCD a déjà “expérimenté” ces pseudo-synergies avec France 24. L’intersyndicale de MCD dénonce l’existence de travail dissimulé, les entraves au code du travail, le système de rémunération discriminatoire qui conduit à de réelles tensions entre les
salariés.

 Concernant les menaces et les pressions sur les salariés, la direction maintient la menace de sanctions allant jusqu’au licenciement à l’encontre de notre confrère de la rédaction anglaise, alors que les fautes qui lui sont reprochées ne sont pas avérées.

Soyons nombreux en grève à partir de ce mercredi 28 septembre à 00h00 pour montrer à la direction que nous ne sommes pas d’accord !