Encore un effort et toutes les DRAC auront fait part de leur mécontentement

Après les DRAC Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse Normandie, Champagne-Ardennes, Centre, Franche Comté, Ile-de-France, Languedoc-Roussillon, Lorraine, Midi-Pyrénées, PACA, Pays de la Loire, Picardie, Poitou-Charentes et Rhône-Alpes, c’est au tour des DRAC Bourgogne, Nord-Pas-de-Calais et Guyane de s’exprimer.

Pour leur part, les représentants SNSC-UNSA de la DRAC Limousin ont diffusé le message suivant : “Les mêmes causes induisant les mêmes effets, les représentants du personnel UNSA-SNSC de la DRAC du Limousin s’associent pleinement au mouvement de protestation mené par de nombreuses autres DRAC et aujourd’hui relayé par l’appel intersyndical. De nombreux collègues nous ont déjà fait part de leurs inquiétudes et de leurs difficultés professionnelles notamment face à “la destruction progressive de leurs métiers et la perte de sens de leurs missions” et aux “conséquences désastreuses de la mise de place du progiciel « CHORUS », gouffre financier dont l’inopérance et les dysfonctionnements n’ont d’égal que les ravages qu’il produit sur la santé des agents”… Il est donc envisagé de réunir une assemblée générale du personnel en septembre pour débattre, réaffirmer les priorités et décider des actions communes à mener. ”

Une AG est programmée en Bretagne (12 juillet).