Manifestation le 16 mai 2010 à Madrid

Durant le mois de mai, sous la présidence espagnole de l’Union Européenne,
se réunissent à Madrid les Présidents et Chefs d’Etat de l’Union européenne,
de l’Amérique latine et de la Caraïbe.

C’est ainsi que le « vieux continent », transformé aujourd’hui en Europe du
capital et de la guerre cherchera lors de ce nouveau sommet à impulser des
politiques et des mécanismes destinés à favoriser le capital financier et
les grandes transnationales à travers le saccage des ressources naturelles
et la privatisation des services publics déguisés en promesses de
développement. Ce sommet se déroulera sous l’effet d’une crise financière,
économique, environnementale et sociale qui a provoqué en Europe plus de
chômage et de précarité et en Amérique latine plus de pauvreté et d’exclusion
sociale.

A l’initiative du réseau Amérique latine et Caraïbe « Enlazando
alternativas » (Nouons des alternatives cf www.enlazandoalternativas.org),
se déroulera, à Madrid du 14 au 16 mai, un contre-sommet de protestation
internationale auquel participera une délégation de SUD Culture Solidaires.

Cette participation vise :

  • à construire des relations avec les syndicats européens qui se battent pour
    la Culture, en vue d’actions communes futures, comme le contre-sommet de la
    Culture qui aura lieu à Avignon l’automne prochain.
  • soutenir la mise en place d’une coordination européenne des syndicats de
    lutte, radicaux, dans laquelle l’Union syndicale Solidaires s’inscrit.
  • Affirmer clairement aux côtés de nos camarades espagnols et de nombreux
    autres pays notre rejet du système capitaliste et des reculs sociaux qu’il
    nous impose, alors même que la situation ne cesse de s’aggraver, comme le
    montre l’exemple de la Grèce actuellement.

Lisez ci-dessous, “l’Appel de Paris : nous ne paierons pas la crise !” dans le bulletin d’informations internationales de l’Union syndicale Solidaires (n°21- Mai 2010)