Le 7 mars, le Grand Arrêt

N’en déplaise au gouvernement et au patronat, ce qui se passe actuellement aux quatre coins du pays est bien le signe d’une grande ambition de progrès social du monde du travail : la victoire du collectif sur les intérêts particuliers d’une poignée accaparant les richesses produites et le succès de la mobilisation du plus grand nombre sur la résignation.

Gagnée, depuis le 19 janvier, la mobilisation de millions de travailleurs.euses, jeunes, retraité.e.s qui expriment leur opposition à la réforme des retraites. Cette mobilisation connaît un retentissement sans précédent au ministère de la Culture où le taux de grévistes a atteint près de 20% des effectifs.

Gagné le libre choix des agent.e.s et salarié.e.s à faire respecter le droit de grève en reprenant les arguments de l’intersyndicale culture pour répondre à leur administration qui enfreint le droit de grève. Et au passage, gagné pour tous les agents du ministère, le retrait sur la paie du nombre de jours de grève effectués limités à deux jours par mois.

Gagnée la détermination des agent.e.s et salarié.e.s à empêcher le recul de l’âge légal à 64 ans et l’allongement du nombre de trimestres, ce qui aurait pour effet de faire aussi baisser plus rapidement leurs pensions.

Gagné le rejet massif, par l’écrasante majorité de la population comme 90% des salarié.e.s qui font ainsi preuve de « bon sens », de cette réforme brutale, inacceptable et inutile. Les débats dans les assemblées générales au ministère de la Culture mettent en avant, au-delà du refus déterminé et affiché de la réforme des retraites, une conception d’une société plus ouverte, plus démocratique, plus solidaire et plus écologique, en d’autres termes une autre vision de la société.

Continuer la lecture de « Le 7 mars, le Grand Arrêt »

POUR NOS RETRAITES : 7 MARS GRÈVE GÉNÉRALE, LE 8 MARS ON CONTINUE !

Union syndicale Solidaires

Le projet de réforme des retraites est inutile, injuste et brutal pour les travailleuses et les travailleurs. Depuis début janvier, des millions de personnes se sont mobilisé-e-s par la grève et/ou la manifestation à l’appel d’une intersyndicale très large et unie. Pourtant le gouvernement, ultra minoritaire, veut continuer d’imposer la retraite à 64 ans.

L’intersyndicale appelle à faire du 7 mars une journée “France à l’arrêt”. Il s’agit d’une journée de grève générale qui doit permettre le soutien de l’ensemble de la population à la mobilisation. Pour Solidaires, nous sommes en mesure de gagner et de faire plier le gouvernement et le MEDEF.

Pour gagner, nous proposons à l’ensemble des travailleuses et travailleurs, du privé comme du public, de mettre en débat en assemblée générale, la possibilité de reconduire la grève à partir du 7 mars selon les modalités propres à chaque secteur, avec inventivité et détermination. Déjà dans les transports, dans l’éducation, les appels intersyndicaux à reconduire se multiplient.

Notre mobilisation est historique. Toutes et tous ensemble, nous avons la possibilité de mettre un coup d’arrêt à la casse sociale de ce gouvernement sur les retraites et contre les classes populaires.

Notre victoire sur cette bataille ouvrira tous les horizons possibles pour de meilleures retraites bien sûr, mais aussi pour les salaires, l’assurance chômage ou les minimas sociaux, sur le logement et l’immigration, et plus largement, elle permettra de franches améliorations sociales et écologiques.

7 et 11 février: On met la gomme pour le retrait de la réformedes retraites !

À l’appel de l’ensemble des organisations syndicales, la mobilisation du 31 janvier a confirmé la très forte détermination à refuser le projet de réforme des retraites présentée par le gouvernement.

Plus de 2,5 millions travailleurs et travailleuses, du public comme du privé, jeunes et retraité.e.s, se sont mobilisés, par la grève et/ou ont manifesté sur l’ensemble du territoire. De plus en plus de cortèges réunissant des professionnels du spectacle vivant et du champ culturel, privé comme public, ont défilé ensemble dans l’unité la plus large. Cette mobilisation d’ampleur fait suite à celle du 19 janvier qui avait rassemblé près de 2 millions de personnes. La jeunesse s’est particulièrement mobilisée pour refuser la précarité grandissante que promet le gouvernement.

La population soutient les revendications des organisations syndicales qui s’opposent au recul de l’âge légal de départ à 64 ans et à l’allongement de la durée de cotisations. Neuf travailleurs sur dix rejettent la réforme, les deux tiers de la population soutiennent les mobilisations.

Personne ne s’est laissé tromper par la propagande du gouvernement. Les organisations syndicales dénoncent ainsi le mail du ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, envoyé tant à des agents publics qu’à des salariés de droit privé, présentant une liste d’arguments en faveur de la réforme des retraites. Ces envois constituent des abus et une captation abusive de données personnelles.

Continuer la lecture de « 7 et 11 février: On met la gomme pour le retrait de la réformedes retraites ! »

L’histoire ne repasse pas les plats : le 31 janvier, on y est tous !

Ces derniers jours, tout ou presque a été écrit sur l’injustice et la brutalité du projet de réforme des retraites de Macron… mais tout n’a pas encore été entrepris pour le retrait de ce projet à en juger les réactions du gouvernement le soir du 19 janvier ! Ce dernier, droit dans ses bottes, martèle qu’il ne bougera pas d’un pouce. Et ce, malgré la mobilisation de plus de deux millions de travailleuses et travailleurs, et de jeunes, qui se sont mis en grève et/ou ont manifesté, dans le public comme dans le privé, contre cette réforme. Au ministère de la Culture, de nombreux sites sont restés fermés à la visite en raison d’un nombre élevé de grévistes.

Les organisations syndicales, contrairement au gouvernement, ont le soutien de la population :

  • La pétition intersyndicale rassemble déjà près de 785 000 signataires ;
  • 70 % des Français rejettent la réforme ;
  • 2/3 des Français soutiennent les mobilisations.

Doit-on rappeler que cette réforme frapperait de plein fouet l’ensemble des travailleurs et travailleuses, et plus particulièrement celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, mais aussi celles et ceux dont la pénibilité des métiers n’est pas reconnue ?

Doit-on rappeler la triple peine pour les femmes, qui partent déjà plus tard à la retraite, touchent des pensions plus faibles et, demain, seraient davantage touchées par le report de l’âge de départ ?

Les travailleuses et les travailleurs aspirent à partir à la retraite en bonne santé et avec un niveau de retraite qui permette de vivre dignement !

Le message est très clair : le gouvernement doit renoncer à la fois à l’âge de départ à la retraite à 64 ans, à l’accélération de l’augmentation de la durée de cotisation et à la casse des régimes spéciaux, qui menace à court terme le code des pensions. Ce projet de réforme doit être retiré !

Continuer la lecture de « L’histoire ne repasse pas les plats : le 31 janvier, on y est tous ! »

Réformes des retraites : Branle-bas de combat ! Tous ensemble et en grève le 19 janvier

La Première Ministre a annoncé ce 10 janvier 2023 le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans avec une accélération de l’augmentation de la durée de cotisation.

Cette réforme va frapper de plein fouet l’ensemble des travailleurs et travailleuses, et plus particulièrement celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt, les plus précaires, dont l’espérance de vie est inférieure au reste de la population, et celles et ceux dont la pénibilité des métiers n’est pas reconnue.

Elle va aggraver la précarité de celles et ceux qui ne sont déjà plus en emploi avant leur retraite, et renforcer les inégalités entre les femmes et les hommes.

En s’attaquant ainsi aux retraites, qui constituent l’un des piliers fondamentaux de notre modèle social et l’un des plus grands conquis sociaux de notre histoire, le gouvernement expose directement les travailleurs du privé comme du public aux chocs et à la violence de l’économie de marché.

Continuer la lecture de « Réformes des retraites : Branle-bas de combat ! Tous ensemble et en grève le 19 janvier »