SOLIDARITÉ AVEC LES OCCUPANT.ES DE L’ODEON

SUD Culture Solidaires Secteur Spectacle Vivant

Aujourd’hui 8 Mars 2021, la journée internationale de lutte pour les droits des femmes prend une dimension toute particulière en pleine crise sanitaire. Rien d’étonnant à cela, donc, que l’une des revendications importantes portées par les occupant.es du Théâtre de l’Odéon soit un meilleur accès, pour toutes les salariées du secteur, au congés-maternité.
Nous soutenons bien sûr cette revendication, ainsi que l’ensemble des revendications portées par nos camarades qui occupent le Théâtre de l’Odéon. En particulier l’ouverture immédiate de négociations pour la réouverture des lieux de culture.

Mais aussi la prorogation de l’année blanche pour tou.tes les intermittent.es du spectacle, et surtout, son élargissement à l’ensemble de tous les chômeurs et de toutes les chômeuses. Et si nous prenons comme un signal encourageant le fait que La Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot soit venue à la rencontre des occupant.es du Théâtre de l’Odéon samedi soir pour écouter leurs revendications, nous ne sommes pas assez naïf.ves pour penser qu’un seul signal (aussi fort soit-il) soit suffisant pour que nous abandonnions la lutte. Car aucun signal à ce jour ne nous laisse penser en revanche que le gouvernement ait prévu d’abandonner sa contre-réforme de l’assurance-chômage (qui devrait s’appliquer à partir du 1er juillet) ni celle des retraites. Or nous savons bien que ces réformes, si elles sont maintenues, auront des effets désastreux et sans précédent sur la paupérisation de
celles et ceux qui sont d’ors et déjà parmi les plus précaires.

Continuer la lecture de « SOLIDARITÉ AVEC LES OCCUPANT.ES DE L’ODEON »

Sauver la culture, c’est d’abord sauver celles et ceux qui la font vivre.

Communiqué Sud Culture Solidaires, secteur Spectacle Vivant

Manifestant-es SUD Culture Solidaires.

Depuis un an que la crise de la Covid 19 a mis en panne notre monde, nous subissons toutes et tous des privations de liberté immenses, notre corps social, nos vies, nos possibilités d’existence sont directement touché·es (avec plus ou moins de violence selon la classe sociale à laquelle nous appartenons). Alors que la crise sanitaire a permis à certains groupes capitalistes d’augmenter de plus de 25% leurs richesses en un an, les plus fragiles d’entre nous sont, comme d’habitude, frappé·es de plein fouet.

Continuer la lecture de « Sauver la culture, c’est d’abord sauver celles et ceux qui la font vivre. »