Soutien au mouvement de lutte du collectif Sous les écrans la dèche

SUD Culture Solidaires, composé de travailleurs·ses du monde de la culture aux statuts et régimes multiples, ne connaît que trop bien la précarité imposée dans notre secteur d’activité. Certain·es d’entre nous sont en lien réguliers avec les festivals de cinéma et leurs travailleur·ses. Ils nous permettent de montrer nos films pour certain·es, de travailler pour d’autres.

C’est pourquoi, nous affirmons notre pleine solidarité avec la lutte en cours du collectif Sous les écrans la dèche. Iels réclament leur affiliation au régime de l’intermittence via l’annexe 8 de l’assurance chômage avec 18 mois de rétroactivité et l’intégration des festivals de cinéma à une convention collective adaptée.

Leur mouvement intervient après une énième casse de l’assurance chômage par le gouvernement. Les conséquences sont désormais visibles : de nombreux travailleurs·ses déjà précarisé·es par le passé, n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Leur travail intermittent correspond parfaitement au régime pensé pour cela : l’intermittence du spectacle. Nous réaffirmons la nécessité de l’élargissement de ce régime pour tous·tes les travailleur·ses en période discontinue d’emploi du monde de la culture.

Nous soutenons la lutte des travailleurs·ses précaires des festivals de cinéma et serons à leurs côtés. Nous appelons à signer leur tribune ainsi qu’à suivre et relayer leur combat.

Pour en savoir plus :

Logo Sous les écrans la dèche